Identification Abonnement

Le web de la filière fruits et légumes


Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Mercredi 08 janvier 2014 | lot-et-garonne

Convention Fruits et Légumes d'Aquitaine : un autre regard positif


La Convention Fruits et Légumes d'Aquitaine 2013 a résolument mis l'accent sur le “défi positif”, pour affirmer que produire des f&l, non ce n'est pas “foutu” et porter un message d'espoir.


A la question “Produire des f&l, 'est foutu ?”, quatre témoins ont apporté les réponses de leur expérience.

Organisée par “Fruits et Légumes d'Aquitaine” et “l'Autr'Ecole”, la Convention a rassemblé quelque 180 participants, les 17 et 18 décembre à Agen (Lot-et-Garonne). Les AOPn ont tenu des assemblées générales ou des réunions nationales au Stade de rugby d'Armandie, en préambule à cet événement mobilisateur. Pour « porter un autre regard sur notre métier de dirigeant d'entreprise et le devenir de notre profession », selon la formule de Jean-Michel Ruchaud, son président, l'Association a fait appel au philosophe Luc Ferry et le pape de la psychologie positive, Jacques Lecomte. Le défi positif, c'est « un autre regard sur nos pratiques, sur ce qui nous arrive », résume Pierre Gaillard, directeur de Fruits et Légumes d'Aquitaine. A la question “Produire des fruits et légumes, c'est foutu ?”, quatre témoins, des entrepreneurs employeurs, ont apporté quelques réponses. Pour le maraîcher lot-et-garonnais François Viot, « le modèle d'aujourd'hui est foutu, à nous d'inventer autre chose ». « Ce métier, on le fait parce qu'on est tous des passionnés », défend Bruno Vila, serriste et président de la SAS Rougeline, qui « croit énormément à l'importance du collectif » ; il s'appuie sur « une politique de développement et d'innovation », dans son entreprise et dans son organisation de producteurs, tout en conduisant une « réflexion sur le développement durable ». L'innovation, Jean-Louis Olivier la met en pratique au Ciref, le centre de création variétale fraise et fruits rouges qu'il préside et qui « appartient aux producteurs » mais aussi dans la transformation de châtaignes. « Aujourd'hui obligé d'être bon partout…, un agriculteur, c'est un entrepreneur », insiste Bruno Vila. « Quelqu'un qui transforme le plomb en or », renchérit Daniel Sauvaître, producteur de pommes, convaincu que « la compétitivité viendra de ruptures techniques amenées au verger. » « De l'innovation sous-tendue par l'amour du métier », résume Luc Ferry devant un parterre représentant de la frange entrepreneuriale des producteurs de fruits et légumes qui constitue le vivier de l'Association aquitaine.

Pierrette Castagné



Feuilletage

 
Cotations & Tendances

Les analyses hebdomadaires
13/02/17 au 19/02/17


Volume
Prix
Chou-fleur
volume en hausse
prix stagne
Poire
volume en hausse
prix stagne
Pomme
volume en hausse
prix stagne
Salade
volume en baisse
prix stagne